Pourquoi avons-nous « parfois » une impression de déjà-vu ?

Qui n’a jamais eu droit à ce phénomène étrange, l’impression de déjà-vu ? En effet, vous êtes à table, avec plusieurs personnes, et tout à coup, vous vous dites : « tiens, j’ai déjà vécu cette scène ». Vous êtes même capable de vous dire ce qui va être fait ou dit ! En effet, les paroles et les gestes qui sont réalisés devant vous vous semblent familiés !

Alors, autant vous le dire tout de suite, cela n’a rien à voir avec les rêves prémonitoires ! Désolé pour ceux qui viennent de « rêver » de leur belle-mère en état de décomposition, ou pour ceux qui ont rêvé du batîment dans lequel ils travaillent en flamme !

En fait, le phénomène d’impression de déjà-vu est tout simplement le fait d’un bug de notre cerveau (il tourne sous windows ??) !

Comme vous le savez, notre cerveau est une machine formidable (et qui est très très loin de nous avoir révélé tous ses secrets) ! Cette machine, donc, traite chaque seconde des milliers d’informations (sons, visions, odeurs, contacts,…). Il est donc normal que de temps en temps, elle bug.

En effet, il arrive parfois que certaines informations « se perdent », et soient traitées comme « souvenir » !

C’est donc à ce moment là que nous avons l’impression de déjà-vu ! En fait, la scène est toute nouvelle pour nous, mais elle est traitée par le cerveau comme ayant déjà été vécue…

Le terme « déjà-vu » a été utilisé la première fois par un médecin français, Émile Boirac, en 1876. Il est depuis utilisé dans toutes les langues sous cette forme !

Désolé pour tous ceux qui pensent pourvoir voir l’avenir, ou avoir déjà vécu le passé, à moins de vous appeler Marty McFly, c’est pour le moment impossible !

Source :

Observatoire zététique

> Lire l'article Pourquoi avons-nous « parfois » une impression de déjà-vu ? en entier

Article posté dans la catégorie Le saviez-vous ?

Lire les 22 commentaires

Pourquoi la tartine tombe-t-elle toujours du côté du beurre ?

TartineEn fait, rien à voir avec la pesanteur…

Lorsque vous faites tomber votre tartine, en général, vous êtes devant une table, et cette tartine tombe de la hauteur de cette table (en moyenne, environ 1 mètre de haut).

(suite…)

> Lire l'article Pourquoi la tartine tombe-t-elle toujours du côté du beurre ? en entier

Article posté dans la catégorie Le saviez-vous ?

Lire l'unique commentaire

Pourquoi l’Angleterre se nomme-t-elle ainsi ?

Après la chute de l’Empire Romain, l’Angleterre actuelle, alors peuplée de Celtes, fut envahie par deux peuples germaniques originaires de la côte ouest de l’Allemagne actuelle et du nord de la Hollande : les Angles et les Saxons.

C’est d’ailleurs pour cela ques les peuples ayant des origines anglaises (les Australiens,…) s’appellent les Anglo-Saxons.

Donc, nous avons les Angles et les Saxons. Apparament, les Angles devaient être plus intéressants que les Saxons, car seul leur nom a été gardé.

Au final donc, il ne reste que les Angles (nominativement parlant) sur cette terre : la terre des Angles : Angleterre !

Source : Pourquoi.com

> Lire l'article Pourquoi l’Angleterre se nomme-t-elle ainsi ? en entier

Article posté dans la catégorie Le saviez-vous ?

Lire les 3 commentaires

Pourquoi y a-t-il des platanes sur les routes Françaises ?

Retour dans le temps :

Sous l’ère Napoléonienne, aucun moyen de transport autre que le cheval !

Les déplacements des armées se faisaient donc à pied ! Imaginez tout le matériel que transportait un soldat (équipements, armes,…). Cela représentait des kilos et des kilos sur le dos !

Maintenant, représentez-vous la chaleur, sous le soleil (le réchauffement de la planète n’était même pas dans les esprits) avec tout ce matériel !

Nombreux étaient les soldats à faire des malaises dus à la chaleur qui tapait sur leur tête (même avec un casque) !

Donc Napoléon a eu l’idée de faire planter des platanes le long des routes pour amener de l’ombre et ainsi conquérir le mode avec des soldats frais !

Crédit photo : befe

Article original sur Les infos d’abord

> Lire l'article Pourquoi y a-t-il des platanes sur les routes Françaises ? en entier

Article posté dans la catégorie Le saviez-vous ?

Lire les 2 commentaires

Origine du mot superstition

L’origine du mot superstition est assez difficile à définir.

Il peut avoir plusieurs sens :

Étymologies latine :

  • « super » et « stitio » (être au-dessus)
  • « superstes » (le survivant)

Définitions :

  • Il signifiait au XIVe siècle « religion des idolatres, culte des faux dieux » ; au XVIIIe siècle , il désignait la religion et les préjugés inexplicables par opposition à la raison.
  • Il désigne la croyance que certains actes ont toujours une conséquence positive ou négative, que certains objets, animaux ou personnes portent systématiquement bonheur ou malheur, que certains phénomènes sont des présages automatiquement auspicieux ou funestes, et ce pour des raisons que la personne superstitieuse ne saurait expliquer, ou pour des raisons considérées comme irrationnelles, non admises par la science moderne.

Les superstitions sont souvent d’ordre culturel, c’est-à-dire partagées à des degrés divers par le milieu social dans lequel la personne superstitieuse se trouve, et diffèrent d’une culture à l’autre.

Néanmoins, il existe des superstitions purement individuelles.

Quelques exemples de superstitions « négatives » :

  • Le chiffre 13 est surement une des plus en vigueur encore aujourd’hui :
  1. pas de treizième étage ni de chambre # 13 dans certains hôtels
  2. pas de 13e rangée dans les avions
  3. être 13 à table est tout simplement inimaginable pour certains.
  • Renverser du sel est de mauvaise augure si vous ne jeter pas une pincée de sel derrière vous après avoir échappé le sel.
  • Briser un miroir équivaut à 7 ans de malheurs.
  • Vaut mieux éviter de voir un chat noir
  • Passer sous une échelle
  • Ouvrir un parapluie dans une maison.
  • Perdre ou briser une alliance serait le signe d’une rupture ou d’un divorce.
  • Présenter le pain à l’envers sur une table attire le diable dans l’imaginaire de certains pays.
  • Sans oublier que d’allumer trois bougies avec la même allumette attire un malheur assurément.

Quelques exemples de superstitions positives :

  • Une patte de lapin pour réussir se que vous entreprenez.
  • Un trèfle à 4 feuilles est symbolique de grandes chances.
  • Un fer à cheval au dessus d’une porte, vous protège de tout négatif.

Sources :

> Lire l'article Origine du mot superstition en entier

Article posté dans la catégorie Le saviez-vous ?

Pas de commentaires